Conférence-débat avec Hayko BAGDAT

On 20 mars 2018 by Ara

 

Depuis 2011, année de son lancement, l’Armenian Council of Europe s’est donné pour mission de soutenir la société civile turque qui a entamé un travail de conscience vis-à-vis de son passé. Nous le devons en grande partie à Hrant Dink qui a été un précurseur en matière de dialogue arméno-turque. Malheureusement, c’est plus encore son assassinat, vécu comme une véritable déflagration (200.000 personnes ont défilé à Istanbul avec des panneaux « Nous sommes tous Hrant Dink »), que les langues ont commencé à se délier au sein de la société civile turque ouvrant la voie à  un véritable dialogue, incluant une reconnaissance inconditionnelle de la réalité du génocide des arméniens de 1915.


Jusqu’en 2016, nous avions bon espoir que la position minoritaire de certains intellectuels, journalistes, militants des Droits de l’Homme, fasse tache d’huile au sein de la société, à l’instar de la branche d’Istanbul de l’association turque des Droits de l’Homme qui a été la première à organiser des manifestations du 24 avril et à employer publiquement le terme de Génocide. Il était de notre devoir de leur tendre la main, persuadés que le changement en Turquie ne pouvait venir que de l’intérieur. Nous avons donc relayé leurs actions en France, en Allemagne et ailleurs, nous avons participé à leur côté aux manifestations du 24 avril à Istanbul. Nous avons tendu la main, soutenu et invité en France les personnalités turques et arméniennes engagées dans ce dialogue, parmi lesquelles Ragip Zarakoglu, Sevan Nichanian, Kadir Akin, Ara Sarafian, Sait Cetinoglu, Erol Ozkoray, Aris Nalci, Ayse Gunaysu, Meral Cildir pour ne citer qu’eux.


Samedi 17 mars dernier, l’Armenian Council of Europe a invité Hayko Bagdat pour une conférence débat à Alfortville sur la situation politique en Turquie. Hayko Bagdat est un journaliste-écrivain, qui avec Garo Paylan et Sevan Nechanian (qui a réussi à s’enfuir de prison), représente l’une des rares voix de la communauté arménienne de Turquie. Ses prises de position contre Erdogan et la vague de répression depuis le putch manqué de 2016, l’ont conduit à s’exiler en Allemagne. Malgré cela, les menaces de mort continuent, à tel point que la police allemande l’a placé sous sa protection 24/24. Nous avons été d’autant plus honoré de l’accueillir, de l’écouter et d’échanger avec lui que l’état turc tente de le faire taire.


Armenian Council of Europe
À Alfortville, le 17 mars 2018.
IMG_5724
IMG_5718
IMG_5736
IMG_5711
IMG_5734
IMG_5742

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

16 083Commentaires spam bloqué jusqu'à présent parSpam Free Wordpress

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>